Le nouveau Compte Personnel de Formation (CPF) : ce que la réforme de la formation change

Au 1er janvier 2019, le Compte Personnel de Formation (CPF) se monétise.
Total
29
Shares
Le nouveau Compte Personnel de Formation (CPF)
Qui est concerné ?

Tout salarié travaillant au moins à mi-temps, alimente son compte CPF.

Qu’est-ce qui change au 1er janvier 2019 ?

Monétisation du CPF : le CPF ne sera plus alimenté en heure mais en euros, il est valorisé à 14,28 € de l’heure.

  • Le CPF est crédité de 500 € par an, et plafonné à 5 000 €.
  • Pour les moins qualifiés, le CPF est crédité de 800 € par an, et plafonné à 8 000 €.

Lorsque le montant du CPF est insuffisant pour financer une formation, le titulaire pourra demander un abondement en droits complémentaires à l’employeur, l’OPCO, les régions…

Le titulaire peut également financer lui-même un abondement complémentaire à son CPF. Elargissement des actions éligibles au titre du CPF : les listes de formations éligibles sont supprimées.

Vous pourrez utiliser votre CPF pour :

  • Suivre une formation diplômante
  • Préparer une certification ou une habilitation
  • Réaliser un bilan de compétences ou une action de VAE
  • Préparer aux permis B et poids lourd

Pour les créateurs ou repreneurs d’entreprises, le CPF peut être utilisé dans le cadre d’une action d’accompagnement et de conseil. Pour les bénévoles, le CPF peut être utilisé dans le cadre d’une action liée à l’exercice d’une mission de bénévolat ou de volontariat.

Lancement de l’application mobile CPF à l’automne 2019 : une application numérique va être créée pour permettre à chaque titulaire de connaître :

  • Le montant de ses droits
  • Les abondements possibles
  • Les formations éligibles

Le titulaire pourra mobiliser son CPF via l’application en s’inscrivant directement à la formation de son choix.

La Caisse des dépôts et consignations (qui reprendra le rôle de financeurs des OPCA à partir de 2021) payera directement l’organisme de formation.

Simplification des règles de départ en formation du salarié qui mobilise son CPF sur le temps de travail (partiellement ou en totalité) : le salarié doit simplement demander une autorisation d’absence à son employeur qui doit lui notifier sa réponse dans des délais déterminés par décret. L’absence de réponse de l’employeur vaut acceptation.

Petit rappel : Si vous n’êtes pas encore inscrit sur le site www.moncompteactivite.gouv.fr et si vous étiez salarié avant le 31 décembre 2014, vous avez jusqu’au 31 décembre 2020 pour récupérer vos droits DIF. Il vous suffit de vous inscrire sur le site et saisir directement vos heures DIF (vous trouverez le nombre d’heures à entrer sur votre bulletin de décembre 2014 ou janvier 2015, ou sur votre dernier certificat de travail). La récupération des heures DIF ne se fait pas automatiquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devriez aimer également